Communiqué de presse

15 févr. 2018

L’industrie de l’immobilier et de la ville en 2018 : situation et perspectives de croissance, recrutement et innovation

Contact presse

Quentin Hacquard

Chargé de relations médias

Quentin Hacquard est en charge des relations médias pour plusieurs secteurs et métiers d’EY. Passionné de communication, il a à cœur de mettre en avant les expertises du cabinet.

EY, la Fondation Palladio et Business Immo publient les résultats de la 2ème édition de l'étude annuelle sur les Métiers de l’Immobilier et de la Ville « Real Estate and Urban Employment Monitor – France – 2e Edition – 2018 ».

Cette étude rassemble l'ensemble des métiers qui fabriquent la ville et les lieux de vie. "L'industrie de l'immobilier et de la ville" est une filière majeure de l'économie française avec plus de 100 métiers réunis au sein de 8 secteurs d'activité interconnectés : architecture-aménagement-urbanisme, ingénierie, expertise-conseil, investissement-financement, promotion, construction des bâtiments (hors travaux publics), commercialisation, gestion.

Elle a mobilisé à nouveau plus de 900 dirigeants, 500 étudiants et 30 organisations professionnelles de la filière.

Après plusieurs années de croissance molle, l’activité repart dans la plupart des secteurs qui composent la filière. La filière confirme son rôle moteur dans l'économie. Le marché de l’emploi y est très dynamique, mais la filière doit se transformer et innover davantage.

Parmi les grands enseignements :

1

La filière de l’immobilier et de la ville confirme son rôle de moteur dans l’économie française

 

  • 2 millions d'emplois offrant des parcours professionnels variés à Paris, en région et à l’international, chez les leaders mondiaux, mais aussi des ETI, PME et start-ups.
  • 10,2% du PIB, soit 226 Md€ de valeur ajoutée en 2016, montant supérieur au tourisme ou à l’agro-alimentaire.
  • +3% de croissance entre 2015 et 2016, soutenue par un marché de l’investissement dynamique et les besoins des entreprises, consommateurs et citoyens.

 

2La filière recrute dans toute la France et à l’international

 

  • 100 métiers d’une remarquable diversité, en termes de variété professionnelle et de cursus de formation.
  • 77% des dirigeants envisagent de recruter d’ici trois ans.
  • 68% des dirigeants expriment des difficultés de recrutement en 2017 (contre 58% en 2016).
  • 80% d'intentions de recrutement en CDI. 

 

3

Les dirigeants dressent le constat d’une filière à mi-chemin et cherchant encore sa dynamique d’innovation

 

  • 73% des dirigeants ont mis en place une innovation au cours des 12 derniers mois.
  • Top 4 des innovations développées : 
    • Digital
    • Nouveaux services
    • RSE
    • Nouveaux partenariats
  • 49% Des dirigeants et des étudiants considèrent que la filière est moins innovante que les autres filières économiques françaises.

 

4Transformation : les dirigeants identifient 7 axes d’amélioration

 

  1. Dépasser les freins à l’innovation, qu’ils soient réels ou perçus
  2. Se réorganiser pour déployer l’innovation
  3. Apporter plus de conseil et de valeur ajoutée
  4. Renforcer la multidisciplinarité des équipes
  5. Positionner le client au cœur des projets
  6. Se former en permanence
  7. Renouveler le récit collectif de la filière pour attirer les talents

« Après des années difficiles, la reprise est enclenchée : avec 3 % de croissance, la filière de l’immobilier et de la ville a généré plus de 226 milliards d’euros de valeur ajoutée en 2016. Cette croissance est 2,5 fois plus rapide que celle de l’économie française (+1,1 % au cours de la même période). Elle représente désormais 10,2 % du PIB tricolore en 2016 contre 10 % en 2015. La promotion immobilière est l’activité qui a connu la plus forte augmentation en valeur ajoutée (+16,1 %), essentiellement portée par le bond de 21 % des ventes de logements entre 2015 et 2016. » explique Marc Lhermitte, associé EY