Communiqué de presse

3 sept. 2020

1 000 projets pour une relance verte et résiliente en Europe

Alors que l’Union européenne s’est dotée d’un fonds de relance de 750 milliards d’euros, notamment destiné à soutenir le Green Deal européen et accélérer la transition vers une économie durable, les équipes EY ont identifié à travers les 27 Etats membres plus de 1 000 projets verts.

Contact presse
Amélie Fournier

Responsable service relations médias

Amélie est responsable du service de relations médias pour la France. Elle est notamment en charge des expertises Consulting, EY Société d’Avocats et d’autres secteurs

Thématiques associées Power and utilities

Alors que l’Union européenne s’est dotée d’un fonds de relance de 750 milliards d’euros, notamment destiné à soutenir le Green Deal européen et accélérer la transition vers une économie durable, les équipes EY ont identifié à travers les 27 Etats membres plus de 1 000 projets verts. 

Dans un contexte de reprise économique suite à l’impact du Covid-19, ces projets ont le potentiel de créer, dès à présent, de la valeur sociale, environnementale et économique dans l’UE : ils nécessiteront, à eux seuls, environ 200 milliards d’euros d’investissements publics et privés, et soutiendront plus de deux millions d’emplois.

Cette liste, qui ne représente qu’une fraction (10 %) des projets actuellement en cours de développement, doit être considérée comme une preuve et une illustration concrète de l’existence d’un pipeline important de projets à haut potentiel de création de valeur sociale et environnementale en Europe. Au total, le réservoir de projets verts de l’UE pourrait représenter 1 000 milliards d’euros.

Portés, pour près d’un tiers d’entre eux, par des start-ups et PME, souvent initiatrices de solutions nouvelles dans la mobilité, l’hydrogène vert, l’assainissement des sols ou le domaine des matériaux de construction, ces projets permettront de créer des futurs marchés européens de produits et services verts et l’émergence de nouvelles entreprises leaders en Europe.

Dans le cas de la France, ce sont plus de 150 projets qui ont été identifiés, représentant près de 20 milliards d’Euros d’investissements, dans des domaines tels que la rénovation énergétique, l’hydrogène vert, le solaire flottant, etc.

Les principaux enseignements de l’étude :

  • + 1000 projets verts « prêts à démarrer » à travers les 27 Etats membres de l’Union européenne
  • 200 Md€ d’investissements publics et privés potentiels, rétablis équitablement à travers l’Europe, et représentant plus de deux millions de nouveaux emplois nets
  • Un réservoir de projets verts probablement dix fois plus important, qui pourrait représenter 1 000 milliards d’euros et 12 millions de travailleurs (équivalents temps plein)
  • 1/3 de projets développés par des start-ups ou PME, dont beaucoup de projets innovants dans les secteurs d’avenir de la transition énergétique
  • 20 % de projets de petite taille, requérant moins de 5 M€ d’investissement.

Pour en savoir plus, accédez au replay du webinar EY « Europe’s Green Recovery » du 16 juillet : https://lnkd.in/dmRqVGY

A l’occasion de ce webinar, ils ont déclaré :

« Tout plan de relance doit aussi contribuer à répondre à la menace existentielle du changement climatique », Steve Varley, EY Global Vice-Chair – Sustainability

« Les priorités de financement à long terme de la Banque européenne d’investissement vont de pair avec une reprise verte en Europe », Andrew McDowell VP, Banque européenne d’investissement

« Les gouvernements ont aujourd’hui une opportunité unique de relance de leur économie », Dr. Fatih Birol, Executive Director, Agence internationale de l’énergie

« Partout en Europe, les citoyens continuent de réclamer un avenir plus propre et plus respectueux du climat », Laurence Tubiana, CEO, European Climate Foundation