The better the question. The better the answer. The better the world works. У вас есть вопрос? У нас есть ответ. Решая сложные задачи бизнеса, мы улучшаем мир. У вас є запитання? У нас є відповідь. Вирішуючи складні завдання бізнесу, ми змінюємо світ на краще. Meilleure la question, meilleure la réponse. Pour un monde meilleur. 問題越好。答案越好。商業世界越美好。 问题越好。答案越好。商业世界越美好。

Panorama des fondations et des fonds de dotation

2018 présente l’hybridation des modèles, ouvrant de nouvelles formes de mécénat à explorer.

Le monde de l’économie sociale et solidaire est en plein bouleversement : le désengagement financier des pouvoirs publics, la nécessiter de mixer les publics de bénéficiaires, ou encore l’arrivée du secteur lucratif sur le terrain traditionnel du secteur non lucratifs sont autant d’indices d’un changement de paradigme.

Découvrez les principaux enseignements du « Panorama des fondations et des fonds de dotation créés par des entreprises mécènes », réalisé en partenariat avec Les entreprises pour la Cité, et téléchargez l’étude complète.

Une hybridation en cours des modèles économiques

Le Panorama des fondations et fonds de dotation créés par les entreprises mécènes met cette année en lumière une synergie et une coopération entre les organismes d’intérêt général et les entreprises de nature commerciale, autrement dit entre secteur non lucratif et secteur lucratif.

Si la plupart des entreprises mécènes soutiennent des organismes statutairement d’intérêt général (fondations, associations, bénéficiaires historiques du mécénat), d’autres acteurs combinant utilité sociale et modèle lucratif profitent désormais de leur soutien.

Cette pratique récente illustre une évolution des mœurs quant à la capacité et la légitimité de nouvelles parties prenantes à prendre en charge l’intérêt général. En tête, des structures de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) telles que les Scop, Scic, entreprises labellisées ESUS, mais aussi de manière plus marginale des sociétés commerciales classiques, témoins d’un engouement récent des mécènes pour les start-up socialement innovantes.

Quel type de projet est actuellement soutenu par votre structure ?

89 %

Organismes
d’intérêt général

24 %

Autres acteurs
de l’ESS

8 %

Sociétés commerciales
classiques

Aujourd’hui, les avis sont partagés entre les structures favorables à soutenir d’autres types d’acteurs (24%), celles qui sont contre (32%) et les indécises. Cette indétermination traduit un flou à la fois juridique, technique et philosophique. En effet, les structures d’intérêt général ne sont pas toujours au fait des évolutions réglementaires et manquent de visibilité quant aux acteurs désormais éligibles au mécénat d’entreprise.

L’hybridation des modèles, une opportunité ?

L’hybridation des modèles apparaît comme une opportunité pour la plupart des structures philanthropiques créées par les entreprises. Elles la considèrent d’abord comme un moyen de faire émerger des solutions innovantes et de maximiser l’impact des projets d’intérêt général, en misant sur la complémentarité des parties prenantes tout en conciliant efficacité économique et utilisé sociale.

L’hybridation des modèles, quel sens pour vous ?

98 %

Faire émerger des
solutions innovantes

96 %

Maximiser l’impact des
projets d’intérêt général

93 %

Concilier intérêt général et efficacité économique

Fondations et fonds de dotation : quelle évolution ?

Une augmentation continue du nombre de fondations et de fonds de dotation

Le secteur de la philanthropie poursuit sa progression en France. On observe ainsi une augmentation continue du nombre de fondations et de fonds de dotation créés par des mécènes – et notamment par des entreprises.

Au 30 juin 2018, les fonds de dotation représentaient 51% du nombre total de véhicules philanthropiques recensés pour l’Hexagone.

Une hausse importante du budget moyen

En 2018, les budgets annuels moyen et médian s’élèvent respectivement à 1,4 million d’euros et à 740 000 euros. Ils ont respectivement augmenté de 20% et 48% par rapport à 2016. Cette hausse importante du budget moyen se traduit par une augmentation de 7 points des fondations ayant un budget supérieur à 1 million d’euros par rapport à 2016.

En revanche, la dotation moyenne des projets soutenus poursuit sa diminution depuis 2014 : à 30 400€ en 2016, elle est passée à 19 400€ en 2018.

+32 %

Progression des créations de
structures d’intérêt général

41 %

Ont un budget supérieur à
1 million d’euros

Un engagement dans la durée au service de l’impact

Maturité, engagement dans la durée et innovation sont les trois facteurs d’évolution des fondations et des fonds de dotation en 2018. La plupart des structures d’intérêt général ont désormais conscience de répondre à des enjeux stratégiques pour l’entreprise :

98 %

Assument pleinement de
contribuer à des sujets RH

96 %

Considèrent contribuer à
l’image de l’entreprise

89 %

Voient leur action comme un
levier d’ancrage territorial

87 %

Déclarent collaborer à
l’innovation de l’entreprise

Champs d’intervention des fondations et fonds de dotations

Les champs d’action majoritairement adressés par les entreprises mécènes concernent les enjeux de développement humain, qui ne cessent de gagner du terrain. Soutenue par 61% des répondants, l’éducation reste la cause privilégiée, suivie de près par l’action sociale (58 %) et l’insertion professionnelle (57 %).

D’autres secteurs comme l’environnement et l’Economie Sociale et Solidaire progressent nettement depuis 2016. En quatrième position, l’art et la culture continuent de bénéficier d’un engagement significatif (30 %) des fondations et fonds de dotations français.

En moyenne, 70% des répondants agissent en faveur de 3 à 4 causes d’intérêt général différentes.

Téléchargement

EY | Panorama des fondations et des fonds de dotation

Quelle est la place des collaborateurs dans les actions de mécénat de leur entreprise et comment s’impliquent-ils ?
Quelles sont les démarches d’évaluation des entreprises mécènes ?

Découvrez l’intégralité des résultats de l’étude et les points de vue des entreprises mécènes interrogées.

Télécharger l’étude

Contact

EY - Kathleen McLeod Tremaux

Kathleen McLeod Tremaux
Avocate, Economie Sociale et Solidaire
EY Société d’Avocats

EY - Simon Bitaudeau

Simon Bitaudeau
Les entreprises pour la Cité
Responsable Mécénat & Investissements citoyens