Mark MacDonald
Un meilleur gouvernement est informé, objectif, transparent, et cherche constamment à s’améliorer sans jamais chercher à défendre le statu quo.

Mark MacDonald

Leader mondial, Gestion des finances publiques d’EY

A dirigé la réforme du secteur public. Travaille avec des gouvernements de partout dans le monde. Agit à titre de conseiller pour la conception et la mise en place de programmes en vue d’améliorer la performance et de produire de meilleurs résultats pour les citoyens.

Secteurs de prédilection Gouvernement et secteur public
Bureau Toronto, CA

Mark est le leader mondial, Gestion des finances publiques d’EY. Dans ce rôle, il dirige les activités de développement des nouveaux services de gestion des finances publiques qui pourront être déployés partout dans le monde. Il occupe également deux autres fonctions dans l’organisation d’EY Canada, dont celles de leader national, Finances du secteur public, et leader pour l’Ontario, Secteur public.

Il a dirigé la réforme du secteur public, ce faisant il a travaillé, avec des douzaines de gouvernements de partout dans le monde, pour des sous-secteurs importants du secteur public, dont la santé, les services à la personne, la justice et la sécurité, les finances et la trésorerie, le transport, l’agriculture, le commerce et le développement économique, l’éducation et les services gouvernementaux.

Son expérience provient principalement de son rôle de conseiller auprès de hauts dirigeants pour la conception et la mise en place de programmes pangouvernementaux et organisationnels visant à accroître la performance, à obtenir de meilleurs résultats d’exploitation et à améliorer grandement le service à la clientèle.

Mark détient un doctorat en politique publique de l’Université Carleton, ainsi qu’une maîtrise en études politiques et un baccalauréat en toxicologie de l’Université de Guelph.

Comment Mark nous aide-t-il à travailler ensemble pour un monde meilleur?

« J’ai eu l’honneur de travailler dans des pays de diverses régions du monde. Les défis que je préfère relever concernent des situations aux objectifs mixtes, voire concurrents, visant à transformer les organisations du secteur public.

« Ces situations requièrent de multiples formes d’analyse quantitative et qualitative. Il n’est pas souvent possible de faire des choix simples et absolus : il faut trouver l’équilibre. Le fait d’établir un ensemble d’éléments probants pour s’assurer de résultats optimaux n’est pas seulement satisfaisant sur le plan intellectuel, cela veut aussi dire que nous avons contribué à traiter des problèmes insolubles et à vraiment faire une différence.

« Je m’engage à faire une différence et à aider les gouvernements à s’améliorer et à obtenir de meilleurs résultats pour leurs citoyens. »

Communiquez avec Mark