Photo de Jamie O'Hare
Pour réussir à l’ère numérique, il faut mettre en œuvre une capacité organisationnelle réalisable qui puisse répondre aux atteintes à la sécurité prévisibles et imprévisibles.

Jamie O'Hare

Leader, Gouvernement et secteur public, EY Canada

Leader, Cybersécurité. Responsable de la gestion des risques. Agent d’amélioration du rendement. Fier père de deux enfants et entraîneur.

Bureau Ottawa, CA

Les cybermenaces ne font pas de discrimination. Les organisations du secteur privé et du secteur public sont aux prises avec une variété de risques émergents, dont l’évolution est aussi rapide que l’apparition. Jamie, leader, Cybersécurité, Gouvernement et secteur public, EY Canada, s’appuie sur plus de 15 années d’expérience dans le domaine pour aider le secteur public à renforcer ses défenses et à saisir les possibilités du monde numérique.

Grâce à son expérience notoire en technologie ainsi qu’en gestion de l’information, du risque et des comptes, Jamie comprend les enjeux actuels les plus importants pour le monde des affaires aujourd’hui. Il travaille de concert avec les clients pour évaluer l’état actuel de leur entreprise et comprendre leurs objectifs d’affaires pour concevoir des programmes de mise en œuvre réalisables qui permettront aux organisations d’évoluer en toute sécurité dans l’écosystème numérique.

Jamie détient un diplôme en marketing d’affaires et en ventes de l’Algonquin College of Applied Arts and Technology. Bénévole très actif dans la collectivité, il entraîne des équipes de hockey et de baseball de différentes catégories dans la vallée de l’Outaouais.

Comment Jamie nous aide à travailler ensemble pour un monde meilleur

« Travailler ensemble pour un monde meilleur passe par de grands et de moins grands gestes. Parfois, il s’agit d’aider un client à éviter une cyberattaque potentiellement désastreuse ou de répondre à une cyberattaque. Le plus souvent, il s’agit de travailler de concert avec les clients pour veiller au fonctionnement sécuritaire de leur entreprise en comptant sur des programmes réalisables.  En fin de journée, c’est d’entraîner les jeunes à la patinoire pour les aider à mener une vie heureuse et active. Ces deux types de contribution comptent et sont vraiment nécessaires. »

Communiquez avec Jamie