4 minutes de lecture 11 mars 2020
group meeting office

Comment favoriser la création de valeur à long terme

Par

Anne-Marie Hubert

Leader, Est du Canada, EY Canada

Reconnue comme étant une agente de relations au sein du marché et une leader du changement pour aider les gens, les clients et les collectivités à croître.

4 minutes de lecture 11 mars 2020

De nos jours, la valeur réelle d’une entreprise se reflète de plus en plus dans les éléments incorporels de son modèle d’affaires.

Au cours des dernières années, l’essor de nouvelles technologies, la prolifération des données et les conditions socioéconomiques mondiales ont transformé tous les aspects de la société, y compris le monde des affaires. Or, les paramètres utilisés par les investisseurs pour mesurer la valeur et la réussite des entreprises demeurent inchangés. 

Bien que l’adoption de ces nouvelles pratiques et nouveaux paramètres ne puisse se faire du jour au lendemain, certaines entreprises ont déjà amorcé la transition.
Anne-Marie Hubert
Leader, Est du Canada, EY Canada

De nos jours, la valeur réelle d’une entreprise se reflète de plus en plus dans les éléments incorporels de son modèle d’affaires, tels que la contribution de talent, l’innovation, la culture, la confiance et la gouvernance d’entreprise. L’absence de paramètres d’évaluation uniformes et comparables permettant aux investisseurs de mesurer cette valeur force bon nombre d’entreprises à remettre à plus tard, voire à écarter, les investissements nécessaires pour se préparer au monde des affaires de demain.

Pour mériter la confiance des parties prenantes, il importe de trouver de nouvelles façons d’évaluer et de communiquer comment une entreprise crée de la valeur à long terme, et ce, même si cette information peut être difficile à mesurer au début.

C’est la mission que s’est donnée la Coalition pour un capitalisme inclusif en lançant le Projet Embankment pour un capitalisme inclusif. Cette initiative rassemble la Coalition, EY et 31 entreprises, gestionnaires d’actifs et propriétaires d’actifs, représentant des actifs gérés d’environ 30 billions de dollars américains. Ensemble, ils ont un même objectif : établir de nouveaux paramètres pour mesurer la valeur à long terme et pour démontrer cette valeur aux marchés des capitaux.

L’un des principaux enjeux relevés par les participants du projet est le large éventail de facteurs sur lesquels les entreprises se basent pour présenter leur valeur à long terme, ce qui explique la difficulté pour les investisseurs de comparer les entreprises entre elles.

Voici quatre principaux facteurs sur lesquels les entreprises devraient miser pour démontrer leur valeur à long terme et favoriser la confiance des investisseurs :

1. La contribution de talent : À l’ère du numérique, les investissements dans le déploiement du capital humain, dans le développement d’une culture organisationnelle saine et flexible ainsi que dans la santé des employés jouent un rôle déterminant dans la capacité des entreprises à attirer et retenir les personnes de talent essentielles au succès de l’entreprise et à la création de valeur à long terme.

2. L’innovation et la confiance des consommateurs : Si les entreprises ne parviennent pas à répondre aux besoins changeants des consommateurs, rien ne pourra assurer leur survie à long terme. Les entreprises doivent ainsi être en mesure de démontrer aux investisseurs leur capacité à innover, à répondre aux tendances évolutives de consommation et à bâtir des relations de confiance avec différentes parties prenantes.

3. L’acceptabilité sociale : Alors que les changements climatiques sont au cœur des enjeux mondiaux actuels, nul ne peut ignorer l’importance accordée par le public et les investisseurs aux retombées sociales et environnementales des entreprises. Pour réussir à long terme, les entreprises doivent démontrer l’acceptabilité sociale de leurs activités par la corrélation qui existe entre leurs stratégies d’affaires et leurs objectifs de développement durable.

4. La gouvernance d’entreprise : Les membres de conseils d’administration jouent un rôle clé dans la planification stratégique des entreprises. Toutefois, très peu d’informations permettent aux investisseurs et aux parties prenantes d’évaluer si les membres de la direction et du conseil sont bien outillés pour contribuer à modeler la stratégie et la valeur des entreprises à long terme. Il importe pour les conseils de démontrer comment leurs méthodes de gouvernance et la qualité de leur leadership permettront d’assurer la réussite à long terme de l’entreprise.

Bien que l’adoption de ces nouvelles pratiques et nouveaux paramètres ne puisse se faire du jour au lendemain, certaines entreprises ont déjà amorcé la transition, donnant le ton pour une conversation avec les analystes centrée sur le long terme. Une meilleure compréhension de la corrélation entre les éléments incorporels qui créent de la valeur à long terme devrait contribuer à une transformation des marchés financiers et mener à un capitalisme plus inclusif. Chaque jour, de nouveaux leaders se joignent au mouvement qui permettra de faire passer ce projet de l’idée à l’action.

Et vous, serez-vous de la partie?

Résumé

Pour mériter la confiance des parties prenantes, il importe de trouver de nouvelles façons d’évaluer et de communiquer comment une entreprise crée de la valeur à long terme, et ce, même si cette information peut être difficile à mesurer au début. C’est la mission que s’est donnée la Coalition pour un capitalisme inclusif en lançant le Projet Embankment pour un capitalisme inclusif.

À propos de cet article

Par

Anne-Marie Hubert

Leader, Est du Canada, EY Canada

Reconnue comme étant une agente de relations au sein du marché et une leader du changement pour aider les gens, les clients et les collectivités à croître.