Communiqué

3 avr. 2017 Calgary, CA

En moyenne, les projets d'infrastructure canadiens dépassent leur budget de 39 % et leur échéancier de 12 mois

D’après l’étude récente d’EY sur les mégaprojets du secteur de l’énergie et des services publics au Canada, en moyenne, les mégaprojets d’infrastructure au Canada dépassent leur budget de 39 % (2,2 milliards $ US) et leur échéancier de 12 mois.

Personne-ressource auprès des médias

Camille Larivière

Spécialiste, Relations publiques, EY Canada

Professionnelle des relations publiques et des communications. Fière ambassadrice de la langue française au Canada. Curieuse. Accro à la caféine. Adore les hivers canadiens.

Les entreprises du secteur de l'énergie et des services publics doivent assurer le contrôle de leurs investissements dans les mégaprojets

D’après l’étude récente d’EY sur les mégaprojets du secteur de l’énergie et des services publics au Canada, en moyenne, les mégaprojets d’infrastructure au Canada dépassent leur budget de 39 % (2,2 milliards $ US) et leur échéancier de 12 mois.

«Les entreprises du secteur de l’énergie et des services publics doivent sans plus attendre repenser la façon dont elles gèrent leurs investissements dans des projets d’envergure sur la scène locale et nationale, a commenté Gerard McInnis, leader national du secteur de l’énergie et des services publics d’EY. Pour répondre à la demande future et favoriser le déploiement d’énergies renouvelables au Canada, le secteur devra procéder à d’importants investissements dans les centrales et les infrastructures de transport et de distribution, et veiller à ce que les projets respectent leur budget et leur échéancier.»

Selon l’étude d’EY, les projets au Canada, malgré leurs dépassements de coûts et leurs retards, font mieux que ceux aux États-Unis, qui accusent des retards moyens d’un peu plus de trois ans.  

Le dépassement des échéances et des budgets s’explique en partie par la complexité et l’ampleur des investissements technologiques dans les mégaprojets. L’étude démontre entre autres que les projets d’infrastructure hydroélectriques et nucléaires entraînent les plus grands dépassements de coûts moyens, respectivement de 4,6 milliards $ US et 4,0 milliards $ US. Les projets de parc éolien et de centrales alimentées au gaz enregistrent pour leur part des retards et des dépassements de coûts bien moindres.

«Le Canada, plus que bien d’autres pays, jouit déjà de sources d’énergie variées, a ajouté Gerard McInnis. Vu l’importance de répondre à la demande future en électricité et l’ampleur des investissements prévus, les acteurs du secteur de l’énergie et des secteurs publics au Canada se doivent de bien planifier leurs projets d’investissement et d’en contrôler les coûts pour créer la plus grande valeur possible.»

L’étude d’EY souligne trois des principaux enjeux liés au secteur de l’énergie et des services publics :

  • Contraintes liées au repérage de personnel, le vieillissement de la population et les offres alléchantes d’autres pays compliquant la donne
  • Risques et réglementation uniques, les normes et les réglementations relevant de divers paliers municipaux, provinciaux et fédéral
  • Complexité de la gouvernance des projets exigeant la participation de plusieurs parties prenantes, s’accompagnant d’obligations diverses en matière de financement et de réglementation

«Il n’y a pas forcément de solutions faciles pour relever ces défis, a confié Gerard McInnis. Mais les organisations du secteur de l’énergie et des services publics qui misent sur l’innovation se positionnent comme les leaders du secteur de demain.» 

– 30 –

À propos d’EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Depuis plus de 150 ans au Canada, nous offrons les points de vue et les services de qualité qui contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers ici et dans diverses économies du monde entier. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr ou suivez-nous sur Twitter : @EYCanada.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst &Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr.