Communiqué

30 mai 2017 Montréal, CA

Le Canada parmi les cinq principaux pays dans le monde où les entreprises cherchent à faire des acquisitions

Malgré l’incertitude sur les marchés des devises et des produits de base, le Canada se classe toujours parmi les cinq principales destinations des investissements à l’échelle mondiale, selon le dernier numéro canadien du Baromètre de la confiance des entreprises d’EY.

Personne-ressource auprès des médias

Camille Larivière

Spécialiste, Relations publiques, EY Canada

Professionnelle des relations publiques et des communications. Fière ambassadrice de la langue française au Canada. Curieuse. Accro à la caféine. Adore les hivers canadiens.

En fait, 62 % des entreprises canadiennes cherchent activement à procéder à des stratégie et transactions

Malgré l’incertitude sur les marchés des devises et des produits de base, le Canada se classe toujours parmi les cinq principales destinations des investissements à l’échelle mondiale, selon le dernier numéro canadien du Baromètre de la confiance des entreprises d’EY.

«À pareille date l’année dernière, seuls 10 % des répondants canadiens à notre sondage percevaient une amélioration de l’économie canadienne, déclare Ken Brooks, associé des Services consultatifs transactionnels d’EY. Cette année, ce nombre a bondi à 54 %, soit une hausse impressionnante en peu de temps.»

Le sondage révèle que le marché canadien des fusions et acquisitions (F&A) demeurera fort probablement vigoureux. Effectivement, 62 % des répondants canadiens cherchent activement à procéder à des stratégie et transactions – par rapport à seulement 48 % il y a six mois.

«Pour une cinquième fois d’affilée, notre sondage montre que davantage de répondants canadiens prévoient faire des acquisitions que par le passé, commente Ken Brooks. Les répondants canadiens, tout comme leurs homologues des États-Unis et d’ailleurs dans le monde, sont optimistes quant aux économies canadienne et mondiale, ce qui alimente l’intérêt pour les F&A.»

Voici d’autres constatations tirées du sondage :

  • 54 % des répondants canadiens sont d’avis que l’économie canadienne s’améliore
  • 53 % des répondants canadiens prévoient que l’économie mondiale s’améliorera cette année, comparativement à 64 % des répondants mondiaux
  • 62 % des répondants canadiens cherchent activement à procéder à des stratégie et transactions de F&A, en regard de 56 % des répondants mondiaux

L’innovation, moteur des F&A

D’après le sondage, les entreprises tentent de résister à l’épreuve du temps et d’innover lorsqu’il est question de réduire leurs coûts et d’accroître leur productivité.

«Pour 40 % des répondants canadiens, les F&A sont l’une des façons possibles de prendre leur avenir en main, précise Ken Brooks. En acquérant de petites entreprises qui répondent à leurs besoins pressants, ces répondants peuvent assurer la croissance de leurs activités et combler leurs manques en matière d’innovation.»

«La vigueur de l’économie canadienne stimule l’ensemble du marché des F&A. En tirant parti de l’innovation, nous avons véritablement l’occasion de continuer à démontrer au monde entier que nous sommes ouverts aux investissements et à la croissance», conclut Ken Brooks.

À propos du Baromètre mondial de la confiance des entreprises d’EY

Le Baromètre mondial de la confiance des entreprises d’EY est un sondage mené tous les six mois auprès de cadres supérieurs de grandes entreprises du monde entier et de divers secteurs d’activité. Il s’agit du seizième numéro de cette publication semestrielle, parue pour la première fois en novembre 2009; les répondants à la seizième édition ont été interviewés en mars et en avril. Le Baromètre a pour but d’évaluer la confiance des entreprises dans les perspectives économiques mondiales et nationales, de comprendre les priorités des conseils d’administration dans les 12 prochains mois et de déterminer les pratiques émergentes en matière de capital qui distingueront les entreprises qui se taillent un avantage concurrentiel alors que l’économie mondiale ne cesse d’évoluer.    

– 30 –

À propos d’EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Depuis plus de 150 ans au Canada, nous offrons les points de vue et les services de qualité qui contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers ici et dans diverses économies du monde entier. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr ou suivez-nous sur Twitter : @EYCanada.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst &Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr.