6 minutes de lecture 19 oct. 2017
EY - Energy wave

Les disruptions offriront-elles de meilleures possibilités d’avenir?

Auteurs

Daniela Carcasole

Leader, Certification – Énergie; leader, Énergie et services publics, EY Canada

Repenser la profession d’auditeur et notre engagement à l’égard de l’innovation. Influenceuse auprès d’entrepreneures en démarrage. Éternelle adepte du Pilates, de la barre et du yoga.

Kent Kaufield

Leader, Énergie, EY Canada

Énergisant. Mettre l’innovation, la créativité et le courage au service des clients chaque jour.

6 minutes de lecture 19 oct. 2017

L’entreprise de services publics de demain aura une chaîne de valeur nouvelle, fortifiée et interconnectée par des technologies numériques.

Au Canada, l’entreprise de services publics de demain aura une chaîne de valeur nouvelle, fortifiée et interconnectée par des technologies numériques, et la transmission des flux d’électricité et de données sera bidirectionnelle. Le secteur deviendra-t-il alors simplement une version plus efficace de l’actuel? Ou bien une disruption radicale de l’industrie obligera-t-elle les entreprises d’énergie à se réinventer? Les réponses dépendent des choix que vous faites aujourd’hui. Les entreprises de services publics qui iront de l’avant en innovant au-delà de la mise en œuvre technologique seront les gagnantes.

Les réseaux d’énergie actuels ont été conçus il y a plus d’un siècle et n’ont subi que des modifications accessoires depuis. Ils étaient efficaces à l’époque où les modèles de production d’énergie étaient intégrés verticalement et centralisés, mais alors, on accordait moins d’importance à leur efficience et à leur résilience qu’aujourd’hui.

En faisant évoluer leur modèle d’affaires et en revoyant leurs priorités en matière d’investissement, les entreprises de services publics canadiennes pourront saisir les chances associées au numérique afin de bâtir l’avenir.
Daniela Carcasole
Leader, secteur de l’énergie et des services publics, EY Canada

La production d’énergie renouvelable, les nouvelles technologies numériques et l’évolution des attentes des consommateurs transforment le modèle sectoriel traditionnel de fond en comble. D’après les tendances observées, des changements structurels s’annoncent au sein du secteur et l’intégration de nouvelles technologies renouvelle les fondements de la chaîne de valeur.

Bien que les principales influences internes et externes entraînent une transformation du mode d’exploitation et suscitent des questions parmi les parties participant à la chaîne de valeur du secteur de l’énergie et des services publics comme les producteurs, les exploitants d’installations de transport, les distributeurs, les détaillants et les autres prestataires de services, ces changements représentent une occasion de devenir une entreprise hyperconnectée offrant des services publics de l’avenir.

Quels sont les facteurs de changements fondamentaux?

1. Vieillissement des infrastructures

Les prix de l’énergie augmentent et les entreprises de services publics n’ont d’autre choix que d’améliorer leur performance et d’optimiser leurs dépenses d’investissement en prolongeant la durée de vie de leurs installations vieillissantes de production, de transport et de distribution d’électricité, mais sans compromettre la sécurité. Elles doivent donc adopter une nouvelle approche plus innovatrice pour améliorer la performance des installations, en appliquant les données et les connaissances acquises afin que les décisions d’optimisation soient prises en temps réel.

2. Technologies en collision

Les technologies numériques comme les mégadonnées, la mobilité, l’Internet des objets, les compteurs intelligents et les réseaux énergétiques numériques conduisent à une transformation rapide du mode de gestion des actifs et des processus opérationnels. En outre, les nouvelles technologies énergétiques rendent possible la mise en service commerciale de capacités de production décentralisées, ce qui brise la chaîne de valeur traditionnelle du secteur de l’énergie.

3. Clients en évolution

Ayant connu des expériences numériques dans d’autres secteurs, les clients sont aujourd’hui mieux informés, plus connectés et habitués à un service en temps réel, personnalisé et de grande qualité. Ils s’attendent maintenant à ce que leur fournisseur d’énergie soit à un tout nouveau niveau d’expérience. Dans l’économie numérique, la survie et la prospérité des entreprises du secteur de l’énergie dépendront de leur capacité à répondre à ces attentes nouvelles.

4. Hausse des attentes des parties prenantes

Mieux informées, les parties prenantes ont des exigences accrues envers les entreprises de services publics. Les autorités de réglementation ont resserré la surveillance, les consommateurs regimbent de plus en plus quand il y a des hausses des prix, les exigences environnementales se font plus strictes et les parties prenantes s’attendent à une performance supérieure de la part des entreprises du secteur de l’énergie, même en période d’instabilité économique. Pour parvenir à une croissance durable des revenus et redresser leur rentabilité, les entreprises de services publics devront améliorer leur sensibilité en affaires.

5. Transition vers les énergies renouvelables

Les cibles environnementales visées par les cadres réglementaires fédéral et provinciaux en matière de changements climatiques supposent la production accrue d’énergies propres et renouvelables, puisque, en réponse aux préoccupations à l’égard des changements climatiques, les autorités de réglementation et les gouvernements continuent de mettre en place leur programme de réduction des émissions de carbone. Si les ressources nécessaires à l’intégration efficace des énergies renouvelables aux réseaux énergétiques ne sont pas investies, l’atteinte de ces cibles est peu probable.

Dans un environnement numérique, comment est-il possible de transformer les défis en possibilités?

Les entreprises canadiennes d’énergie et de services publics peuvent se tailler une place parmi les producteurs et les distributeurs d’énergie de la nouvelle génération et tirer parti des changements en se concentrant exclusivement sur sept objectifs fondamentaux :

1. Élargir la proposition de valeur

Les cadres administratifs qui diffèrent d’une province à l’autre et d’un pays à l’autre, les diverses politiques de réduction des émissions de carbone et les nouvelles technologies obligent les entreprises de services publics à se tourner vers de nouveaux modèles d’affaires et de nouvelles possibilités de croissance des revenus.

2. Optimiser l’utilisation des actifs

Avec l’application des technologies de l’information et du numérique à la prise de décisions et au contrôle des actifs, les propriétaires d’actifs peuvent instaurer des mesures pratiques pour multiplier leur efficacité, sans pour autant dépasser les niveaux de coûts et de risques normaux.

3. Accélérer les capacités numériques

La prochaine génération de réseaux électriques et les technologies habilitantes permettent dorénavant une circulation dynamique et bidirectionnelle de l’énergie, ce qui encourage la participation des entreprises de services publics et des consommateurs sur le marché de l’énergie pour transformer la perception de ce qui est possible.

4. Numériser les réseaux énergétiques

La numérisation des activités de fourniture d’électricité, de gaz et d’eau à l’aide de technologies évoluées permet d’instaurer des échanges bidirectionnels entre les diverses composantes réseau dans le but d’améliorer la fiabilité, la disponibilité et l’efficacité du réseau énergétique.

5. Renforcer la sécurité du réseau

Tôt ou tard, il y aura des cyberattaques, et savoir les prévenir doit être combiné à la capacité de les détecter et d’y répondre. Les craintes de compromettre la sécurité constituent une façon de bâtir la confiance comme facteur de différenciation en intégrant la gestion des risques et l’innovation.

6. Transformer l’expérience client

Si la numérisation de notre monde a pu créer de nouvelles attentes en matière de service à la clientèle, elle a également permis de déployer des améliorations auxquelles les clients attachent de l’importance, notamment pour les expériences de facturation et d’abonnement à de nouveaux services. Pour offrir une expérience à la hauteur de leurs attentes, cette culture orientée sur les clients doit essentiellement être appuyée par la technologie appropriée.

7. Harmoniser innovations et politiques

Les autorités de réglementation dictaient les priorités, notamment en accordant des incitatifs financiers. De nos jours, elles doivent aussi avoir une politique qui fait la promotion de l’innovation et permet aux entreprises de services publics de prospérer en contexte de rééquilibrage du marché. À l’heure où les entreprises de services publics se sentent de plus en plus poussées à réduire leurs émissions, les technologies numériques peuvent servir à apporter des modifications positives à leurs pratiques d’offre d’énergie, et inciter les clients à réduire eux aussi leur consommation. Le numérique utilisé à bon escient peut amener les consommateurs à considérer l’efficacité énergétique comme un enjeu tout naturel, et faciliter les changements d’habitudes afin de réduire leur empreinte environnementale.

Ce que l’avenir réserve aux entreprises de services publics canadiennes

Les forces disruptives déferlent sur le secteur de l’énergie et des services publics. Alors que les limites traditionnelles s’estompent, les entreprises du secteur devront collaborer plus étroitement avec des innovateurs, des acteurs disruptifs et des spécialistes de la cybersécurité. Ce type de collaboration peut revêtir différentes formes comme des partenariats, des alliances, des coentreprises ou d’autres modèles qui offrent de nouvelles façons de faire pour acquérir des informations et combler les lacunes en matière de compétences.

Les connaissances et l’aplomb sont deux cartes maîtresses à avoir dans son jeu. Il faut aussi accepter que le rôle des autorités de réglementation pourrait changer, que les clients participent activement au processus de prise de décisions et que leur propre rôle sera davantage celui de leaders et moins celui d’exécutants. Un leadership solide et une vision claire permettront de choisir la meilleure voie vers un avenir reposant sur la nouvelle énergie.

Pour que les entreprises de services publics canadiennes tirent le meilleur parti du numérique, il leur faut d’abord accepter que l’onde de la transition va bien au-delà des systèmes informatiques. En effet, les changements entraînés par la transition au numérique doivent trouver place dans une stratégie plus globale portée par l’engagement de remplacer une culture organisationnelle traditionnellement hostile à la prise de risques par une culture plus souple, plus novatrice.

Les entreprises de services publics possèdent les actifs, les données réseau et les informations clients dont elles ont besoin pour être gagnantes dans un environnement numérique, mais il est urgent de revoir leurs façons de faire afin d’extraire le maximum de bénéfices de ces avantages inhérents.

En faisant évoluer leur modèle d’affaires et en revoyant leurs priorités en matière d’investissement, les entreprises de services publics canadiennes pourront saisir les chances associées au numérique afin de bâtir l’avenir.

Résumé

Au Canada, l’entreprise de services publics de demain aura une chaîne de valeur nouvelle, fortifiée et interconnectée par des technologies numériques, et la transmission des flux d’électricité et de données sera bidirectionnelle. Le secteur deviendra-t-il alors simplement une version plus efficace de l’actuel? Ou bien une disruption radicale de l’industrie obligera-t-elle les entreprises d’énergie à se réinventer? Comprendre comment tirer parti de cette disruption signifie connaître les principaux facteurs de changement et apprendre à profiter des possibilités qu’ils offrent.

À propos de cet article

Auteurs

Daniela Carcasole

Leader, Certification – Énergie; leader, Énergie et services publics, EY Canada

Repenser la profession d’auditeur et notre engagement à l’égard de l’innovation. Influenceuse auprès d’entrepreneures en démarrage. Éternelle adepte du Pilates, de la barre et du yoga.

Kent Kaufield

Leader, Énergie, EY Canada

Énergisant. Mettre l’innovation, la créativité et le courage au service des clients chaque jour.