Communiqué

26 mai 2017 Montréal, CA

Les technologies et la réglementation parmi les cinq facteurs de transformation du secteur de l’assurance vie en 2017

Selon le rapport d’EY intitulé Perspectives 2017 dans le secteur canadien de l’assurance vie, l’évolution rapide des technologies figure désormais parmi les principaux facteurs qui contribueront à transformer le secteur canadien de l’assurance vie. Il s’agit seulement de l’un des cinq facteurs qui influeront sur les assureurs vie cette année, la complexité grandissante du cadre réglementaire, l’accentuation de la pénurie de main-d’œuvre spécialisée et les innovations inspirées par la clientèle figurant au nombre des autres facteurs de transformation du secteur.

Personne-ressource auprès des médias

Camille Larivière

Spécialiste, Relations publiques, EY Canada

Professionnelle des relations publiques et des communications. Fière ambassadrice de la langue française au Canada. Curieuse. Accro à la caféine. Adore les hivers canadiens.

Sujets connexes Assurance

Le recrutement de personnel, un nouveau défi pour les assureurs

Selon le rapport d’EY intitulé Perspectives 2017 dans le secteur canadien de l’assurance vie, l’évolution rapide des technologies figure désormais parmi les principaux facteurs qui contribueront à transformer le secteur canadien de l’assurance vie. Il s’agit seulement de l’un des cinq facteurs qui influeront sur les assureurs vie cette année, la complexité grandissante du cadre réglementaire, l’accentuation de la pénurie de main-d’œuvre spécialisée et les innovations inspirées par la clientèle figurant au nombre des autres facteurs de transformation du secteur.

«Cette année, les assureurs vie sont aux prises avec des défis difficiles qui auront pour effet d’accroître les pressions s’exerçant sur un secteur déjà en pleine période de transformation soutenue, soutient Hélène Baril, leader du secteur de l’assurance vie d’EY pour le Québec. Les chefs de file du secteur de l’assurance doivent trouver des façons de dégager de la valeur des nouvelles dispositions réglementaires contraignantes et maintenir leur orientation vers de nouvelles technologies telles que la robotique, et ce, tout en attirant de nouvelles recrues.»

Le recrutement de personnel figure dans le classement des facteurs de transformation du secteur de l’assurance établi cette année par EY, ce qui n’était pas le cas dans celui de l’année dernière.

EY a ciblé cinq facteurs externes qui contribuent à transformer le secteur canadien de l’assurance en 2017, et a mis au point une feuille de route destinée à permettre aux assureurs de s’orienter dans ce nouveau contexte en transformation.

Incidence des facteurs externes sur le marché canadien de l’assurance vie en 2017

(1 = faible incidence, 10 = forte incidence)

Réglementation (9) – Un cadre réglementaire qui ne cesse de s’étendre et de nouvelles normes comptables amèneront les assureurs à devoir trouver de nouvelles façons de dégager de la valeur de tels changements et de tirer parti des possibilités qui pourraient en découler.

Technologies (9) – Les technologies numériques continuent de remodeler le secteur de l’assurance vie, qu’il s’agisse des éventuelles économies de coûts que permettent la robotique et l’analytique, de l’influence grandissante des AssurTech ou des possibilités que peuvent présenter l’intelligence artificielle et la chaîne de blocs.

Conjoncture économique (8) – Conjuguée à la persistance des bas taux d’intérêt, à la croissance anémique au Canada et à l’évolution de la conjoncture politique aux États-Unis et dans l’Union européenne, la faiblesse soutenue de l’économie mondiale a pour effet d’accentuer les pressions sur les marges des assureurs.

Attentes de la clientèle (7) – Ses attentes continuant d’évoluer, la clientèle privilégie désormais une expérience client plus personnalisée et harmonieuse reposant davantage sur le numérique. Par ailleurs, la simplification des produits et l’adoption d’une approche globale deviendront des conditions préalables à la mise en œuvre d’une stratégie véritablement orientée client.

Main-d’œuvre (7) – En 2017, les assureurs canadiens sont aux prises avec une pénurie de main-d’œuvre grandissante, à laquelle contribuent l’augmentation du nombre des départs à la retraite de professionnels de l’assurance et les effets de la transformation numérique, ce qui les amène à devoir recruter des spécialistes des sciences des données, de la gestion des cyberrisques et des innovations reposant sur la technologie (robotique, intelligence artificielle, chaîne de blocs).

Feuille de route de la transformation du secteur – Les priorités pour 2017

Les grandes sociétés d’assurance vie se concentreront sur les volets suivants : 

  1. Chercher avant tout à dégager de la valeur d’un cadre réglementaire complexe
  2. Se préparer au maintien de l’incertitude économique
  3. Maintenir la priorité aux innovations inspirées par la clientèle
  4. Adopter les technologies pouvant permettre l’amélioration du chiffre d’affaires et du résultat net
  5. Revoir les stratégies de recrutement, de formation et de fidélisation du personnel

«La capacité des assureurs canadiens de comprendre ces nouveaux facteurs et de s’y adapter en faisant preuve de vigilance sera déterminante dans la transformation positive du secteur, explique Mme Baril. Ceux qui se préparent à bien composer avec l’incertitude économique de demain et qui vont de l’avant en proposant des innovations mûrement réfléchies seront davantage en mesure de tirer leur épingle du jeu.»

Nous vous invitons à lire la version intégrale des rapports d’EY intitulés Perspectives 2017 dans le secteur canadien de l’assurance vie et Perspectives 2017 dans le secteur canadien de l’assurance de dommages.

– 30 –

À propos d’EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Depuis plus de 150 ans au Canada, nous offrons les points de vue et les services de qualité qui contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers ici et dans diverses économies du monde entier. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr ou suivez-nous sur Twitter : @EYCanada.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst &Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr.