Communiqué

3 juin 2021 Montréal, CA

EY Canada annonce la nomination de son premier chef du développement durable pour aider ses clients à mettre en œuvre des initiatives ESG

Personne-ressource auprès des médias
Victoria McQueen

Spécialiste, Relations publiques, EY Canada

Soutient le développement et la diffusion des communications externes et du contenu dans les médias sociaux au Canada. En été, on peut la retrouver au bord d’un lac, et en hiver, sur ses skis.

Sujets connexes Valeur à long terme

Kent Kaufield, ancien leader du secteur de l’énergie d’EY Canada, occupera le poste

EY Canada est fière d’annoncer la nomination de Kent Kaufield à titre de leader, Marchés ESG et chef du développement durable pour le Canada, en vigueur dès maintenant. Dans ce nouveau poste, M. Kaufield sera responsable de piloter la stratégie canadienne de développement durable, tout en aidant nos clients à adopter des innovations et des technologies qui les aideront à créer de la valeur à long terme et à générer une croissance durable.

« La pandémie a mis en lumière certaines forces dynamiques comme le changement climatique, le capital humain et les injustices sociales qui précipitent la nécessité pour les entreprises de répondre aux nouvelles attentes et demandes de toutes les parties prenantes, a indiqué Jad Shimaly, président et chef de la direction d’EY Canada. Les entreprises qui placent les facteurs ESG au cœur de leur stratégie de relance au terme de cette pandémie seront les mieux placées pour se doter d’un avantage concurrentiel à long terme, accroître leur résilience et attirer un groupe de plus en plus grand de personnes de talents, de consommateurs et d’investisseurs socialement responsables. »

L’étude Edelman Trust Barometer 2021 révèle que des questions comme l’amélioration des soins de santé, la lutte contre le changement climatique et la réduction des disparités économiques gagnent en importance d’une année à l’autre — et que le marché compte sur les entreprises pour s’attaquer à ces enjeux. En fait, 66 % des personnes interrogées s’attendent à ce que les entreprises prennent l’initiative, au lieu d’attendre que le gouvernement impose des changements et des réglementations.

« Les organisations reconnaissent qu’elles ont un rôle de plus en plus important à jouer lorsqu’il s’agit d’apporter des changements significatifs afin de lutter contre les problèmes environnementaux, sociaux et de gouvernance, explique M. Kaufield. Pour être un véritable agent du changement, il faut passer de la parole aux actes. Chez EY, nous déployons activement des programmes internes en matière de développement durable, tout en développant les compétences et les solutions nécessaires pour aider les entreprises à faire de même. Grâce à un débat réfléchi, à des mesures judicieuses et à un bon esprit de collaboration, nous pouvons atteindre ensemble des résultats que les générations futures pourront célébrer. »

En plus de favoriser les stratégies ESG, les investisseurs cherchent à obtenir davantage de données quantitatives sur les indicateurs ESG utilisés pour faire état de la performance. En effet, 98 % des investisseurs institutionnels indiquent qu’ils adoptent une approche disciplinée pour évaluer la performance non financière des entreprises lorsqu’ils prennent des décisions d’investissement.

Cette nomination est la toute dernière mesure visant à aider les entreprises à répondre aux attentes des parties prenantes en élaborant des stratégies ESG exhaustives, en relevant de nouvelles possibilités et en améliorant les informations fournies. Grâce à des technologies de pointe et à l’analytique, EY Canada peut aider ses clients à relever des défis d’affaires, à créer de la valeur et à établir une stratégie de développement durable à court, moyen et long terme.

Le rôle de M. Kaufield sera également axé en interne sur l’élaboration et la mise en œuvre de politiques et de programmes au Canada, afin notamment de concrétiser notre intention d’afficher un bilan carbone négatif d’ici la fin de 2021 et de réduire nos émissions totales de 40 % pour atteindre la cible de zéro émission nette en 2025.

« Les connaissances et l’expertise de Kent seront essentielles à la mise en œuvre d’une stratégie d’affaires durable, à la prise de décision et à la mobilisation des parties prenantes, ajoute M. Shimaly. Nous sommes ravis de franchir une nouvelle étape dans la poursuite de notre engagement à devenir une organisation plus durable, en améliorant notre performance environnementale et en favorisant l’obtention d’une croissance à long terme durable pour nos parties prenantes. »

À propos d’EY

La raison d’être d’EY est de bâtir un monde meilleur, de créer de la valeur à long terme pour les clients, les gens et la société et de renforcer la confiance à l’égard des marchés financiers. S’appuyant sur les données et la technologie, les équipes d’EY présentes dans plus de 150 pays instaurent la confiance au moyen de la certification et aident les clients à prospérer, à se transformer et à exercer leurs activités. Que ce soit dans les services de certification, de consultation, juridiques, de stratégie, de fiscalité ou de transactions, les équipes d’EY posent de meilleures questions pour trouver de nouvelles réponses aux enjeux complexes du monde d’aujourd’hui.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume‑Uni, ne fournit aucun service aux clients. Des renseignements sur la façon dont EY collecte et utilise les données à caractère personnel ainsi qu’une description des droits individuels conférés par la réglementation en matière de protection des données sont disponibles sur le site ey.com/fr_ca/privacy-statement. Les sociétés membres d’EY ne pratiquent pas le droit là où la loi l’interdit. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com.  Suivez-nous sur Twitter @EYCanada.

Le présent communiqué a été publié par Ernst & Young s.r.l./S.E.N.C.R.L.